Toits solaires : l’étonnant succès de CPC-Solabios

nestuby1

…Ou le mariage fructueux d’un financier et du solaire

(Article actualisé le 13 mai: CPC entre en Bourse)

En Provence, si parmi les vignes vous voyez briller au soleil un hangar couvert de panneaux solaires, ce sera peut-être la marque de l’étonnant succès d’un gestionnaire de fortune visionnaire, Frédéric Errera, devenu en 2 ans gros producteur d’électricité solaire. Un pionnier des toits solaires en France, dont le chiffre d’affaires a décuplé, passant de 750.000 euros en 2006 à plus de 9 millions d’euros prévus cette année.

Le tout grâce aux généreuses subventions, qui ont fait du solaire un super-placement financier.

erreraSa société, CPC, créée en 2003, était au départ simple gestionnaire de portefeuille. Mais quand en 2006, le gouvernement fixe un tarif d’achat subventionné pour l’énergie solaire, garanti sur 20 ans, Frédéric Errera décide de marier finance et environnement et de créer un produit financier solaire. Il va plus loin : il crée en 2007 un bureau d’études qui organisera les installations solaires, Solabios.

Sa cible ? Les toits industriels, commerciaux, et ceux des bâtiments agricoles dans le sud de la France.

En 2009, il devrait achever plus d’une dizaine de grands toits solaires et réaliser un chiffre d’affaires de 9 millions d’euros environ.

Premier projet : Cotignac, 800 m2 de tuiles solaires

Pour son premier projet, il choisit le Var et fait passer des annonces auprès des agriculteurs. Son offre est séduisante : il loue leur toit pour 20 ans, refait leur toiture en tuiles solaires, offre une grosse prime à la fin des travaux, plus une commission annuelle. Et au bout de 20 ans, le toit solaire leur revient.

L’idée séduit un viticulteur bio, qui accepte de louer le toit de son hangar de 800 m2, à Cotignac, qui sera recouvert de 800 tuiles solaires d’une puissance de 140 watts chacune, soit une puissance totale de 112 kw pour le toit entier. Les panneaux viennent d’Europe (France, Allemagne…) – par principe, CPC se dit contre les panneaux chinois, même s’ils sont moins chers (2 euros le watt contre 3,5 euros en Europe).

Pour ce projet d’un coût de 1,2 million d’euros, CPC réunit 25 investisseurs, à la fois des PME et des particuliers. Il lui faut aussi former des conseillers en patrimoine qui ne jurent encore que par l’immobilier, expliquer le montage aux notaires et aux géomètres qui découvrent le solaire. « Ce n’était pas simple », reconnaît-il.

Les travaux, lancés à l’été, s’achèveront en septembre 2008, et il faudra encore 6 mois pour qu’EDF le raccorde à son réseau.

Concrètement, il a fallu ôter la toiture existante, qui était en tuiles provençales, la refaire avec des tuiles solaires qui assurent aussi l’étanchéité. Le propriétaire du toit reçoit une prime de 12 à 20 euros au m2 installés — à Cotignac, le viticulteur a touché 16.000 euros – et en plus 2,5 euros par m2 et par an, soit 2.000 euros par an pour le viticulteur. Et au bout de 20 ans, il redevient propriétaire du toit.

En 2007, CPC avait mis 6 mois pour lever un million, mais aujourd’hui il collecte un million d’euros chaque mois pour ses projets solaires. La crise est un atout, car l’investissement solaire se révèle plus rentable que la Bourse ou l’immobilier.

Une rentabilité de 7% à 8% du capital investi par an, et plus de 10% si l’on intègre les avantages fiscaux

L’investisseur du toit solaire touchera comme revenu ce qu’EDF paie pour l’électricité solaire : un super-tarif subventionné, qui est passé cette année à 60,176 centimes le kilowatt-heure. Il était de 55 centimes en 2006 et 57 centimes en 2008.

Sur 20 ans, cela fait du 7%, et garanti (l’Etat fixe le tarif subventionné sur 20 ans).

S’y ajoutent des avantages fiscaux qui porte ce rendement à 10% ou plus : une PME qui investit 100 000 euros dans un toit solaire a droit à un amortissement accéléré de douze mois, et bénéfice donc d’une réduction de 33 300 euros sur son impôt sur les bénéfices. Si la société est taxée au plafond (40%), la réduction sera de 40 000 euros.

A l’avenir, le prix des panneaux devrait diminuer et leur rendement photovoltaïque augmenter : le rendement des investissements devrait donc résister même si l’Etat baisse son tarif subventionné.

CPC, qui n’emploie que 10 salariés, réalise un bénéfice net de 10% environ. Il vient de terminer 4 nouveaux projets, qui attendent d’être raccordés au réseau EDF. Une dizaine d’autres sont prévus pour 2009 – 2010, sur des surfaces de toitures allant jusqu’à 3.000 m2

Aujourd’hui CPC a fusionné avec Solabios et s’introduit sur le marché libre de la Bourse de Paris en mai 2009 pour y lever près de 5 millions d’euros.

Ce placement sûr attire : on trouve déjà 150 installateurs solaires en France, et des entreprises louent directement des toits ou empruntent pour le faire.

« Mais il n’y a pas de risque de pénurie de toits : aujourd’hui, si tous les projets en cours se réalisaient seuls 0,1% des toits du sud-est seraient recouverts de tuiles solaires ! », souligne Frédéric Errera, qui, sans s’arrêter au solaire, parle déjà de biomasse ou d’algues…

FacebookTwitterGoogle+Partager

Commentaires

  1. a écrit

    http://www.placementsolaire.net

    Solabios : Croissance de 200%

    Au 30 juin 2010, Solabios a réalisé un chiffre d’affaires de 10,3 M .Euros en croissance de plus de 200 % par rapport au 30 juin 2009. Cette croissance au premier semestre 2010 dépasse les prévisions et se situent largement au dessus des attentes du groupe. Le groupe Solabios a enregistré au cours de la période une augmentation de ses activités, susceptible de se poursuivre d’ici à la fin de l’année. Cela s’explique par la livraison de nouvelles centrales au cours du premier semestre. La marge brute d’exploitation est en forte augmentation à fin juin 2010, pour un montant de 8 M€. Le résultat d’exploitation passe de 0,338 M€ à 3,453 M€ sur le premier semestre 2010 versus le premier semestre 2009. Le bénéfice net passe ainsi de 0,243 M€ à fin juin 2009 à 2,3 M€.

    Le niveau de dette financière nette est de 2,2 ME à fin juin 2010 due à l’acquisition des locaux de son nouveau siège sociale au 29, boulevard de Courcelles, Paris 8ème. La trésorerie consolidée s’établit à 4,5 M€ à fin juin 2010. Solabios enrichit son potentiel par de nouvelles activités dans les énergies renouvelables, en investissant entre autres dans le traitement des micro algues dans le but de développer la biomasse. Cette diversification lui permettra de même d’intégrer les nouvelles directives publiques concernant les baisses de tarif de rachat de l’électricité produite pour EDF.

    Solabios est une société productrice d’électricité photovoltaïque dont les centrales se situent sur des sites agricoles, commerciaux et industriels, plus particulièrement dans le sud de la France. Solabios propose le partage des surfaces photovoltaïques de production à tout investisseur, particulier ou professionnel désireux de s’orienter vers une source de revenus innovants associant rentabilité et sécurité et décorrélés de tout autre placement. Solabios est cotée sur le marché libre Euronext de Paris depuis mai 2009 et compte plus de 200 partenaires salariés ou CGP sur le territoire.

    http://www.placementsolaire.net

    contact@placementsolaire.net
    Michaël Merlen
    Partenaire Privilégié SA SOLABIOS
    06 64 15 71 92

  2. a écrit

    www. placementsolaire.net

    Solabios participera à Patrimonia, 17ème convention des professionnels du patrimoine, qui se déroulera les 30 septembre et 1er octobre 2010 au Centre de Congrès de Lyon Stand E 09

    contact@placementsolaire.net
    Merlen Michaël
    Partenaire privilégié SA Solabios
    Tel : 06 64 15 71 92

  3. a écrit

    Trois nouvelles agences qui renforcent la présence de Solabios dans trois régions clés

    1 – Aquitaine
    En Aquitaine, avec comme tête de pont le nord de la région, premier bureau de LD Patrimoine à Périgueux.
    Cette nouvelle agence développera son activité sur tout le Périgord et le Grand Sud-Ouest, des Charentes à la frontière espagnole et étendra ses activités sur les pôles urbains de Bordeaux, Angoulême, Cahors.
    Lionel Le Dantec, son directeur, est un professionnel de la gestion de patrimoine et exerce depuis plus de dix ans. Ancien de chez AXA où il gérait un portefeuille de clientèle et de France Epargne où il était chargé plus particulièrement des problématiques de défiscalisation, il gérera et développera cette nouvelle structure.

    2- Alsace
    En Alsace, Arènes Finance Est, déjà partenaire du cabinet SCHAUPP-HARDY & THIERY Associés, ouvre ses portes en Alsace en choisissant pour première implantation Colmar.
    Cette nouvelle agence développera son activité sur toute la région et le Grand Est et étendra ses activités sur les pôles urbains de
    Strasbourg et Mulhouse.
    Alban Staehle, son directeur, est un professionnel de la gestion de patrimoine. Il est en charge du développement du portefeuille de clientèle de cette nouvelle structure.
    Fort de l’important potentiel de la région aux trois frontières, la croissance de cette nouvelle enseigne à Colmar prévoit à terme l’ouverture d’un nouveau bureau à Strasbourg.

    3- Bretagne
    En Bretagne, JMC Joël Mauger Consultant développera son activité sur toute la Bretagne, la Vendée et la Basse Normandie. Il s’agit d’une zone géographique de 16 départements répartis sur tout le Grand Ouest.
    Joël Mauger, directeur et tête de réseau, est un professionnel de la gestion de patrimoine. Il vient du secteur bancaire où il a exercé au sein de la Banque Populaire et du Crédit Agricole.
    Présent dans toute la région au travers de collaborateurs implantés dans chaque département, le cabinet a le souhait d’étendre ses activités de même sur les grands centres tel que Rennes – Saint Malo, Nantes – Saint Nazaire ou Brest, avec à terme l’ouverture de nouveaux bureaux.
    Le cabinet Joël Mauger Consultant a été l’un des premiers cabinets indépendants à rejoindre dès juin 2007 le groupe des Partenaires Privilégiés de la société Solabios.

    Source: http://bit.ly/9u34jt

  4. a écrit

    Pour compléter notre message du 16 juin:
    De solides perspectives de croissance et de résultats pour Solabios en 2010

    La baisse des tarifs intervenue en début d’année 2010 s’est inscrite dans une tendance de long terme liée à l’amélioration constante des performances techniques des installations et de la baisse de leurs prix de revient. Cette évolution a été prise en compte dès l’origine par Solabios dans la stratégie de croissance du groupe et n’est donc pas de nature à freiner son développement.

    Sur 2009 et en anticipation de ces potentielles baisses, Solabios a engrangé plus de 60 000 m2 de projets en toiture à réaliser et l’équivalent en cours de négociation active pour les mois à venir.

    Pour 2010, le groupe Solabios s’est fixé comme objectif de réaliser au moins 15 M€ de chiffre d’affaires pour un résultat en croissance comparable.

    L’année 2010 verra ainsi la mise en chantier de 45 000 m2 de centrales de production d’énergie photovoltaïque qui correspondent à une puissance d’installation de plus de 6 mégawatts et représentent une production d’énergie supérieure à 7 millions de kilowatts annuels, l’équivalent aux besoins en électricité de 6 500 personnes (hors chauffage).

    Pour le premier trimestre 2010, de nombreux chantiers de production de centrales d’énergie photovoltaïque sont déjà en cours de mise en oeuvre :
    – Serra di Fiumorbo (Corse) ; 600 m2, 80 kw ; mise en production prévue en mai 2010
    – Beaucaire (30) ; 500 m2, 70 kw ; mise en production prévue en juin 2010
    – Montfavet (84) ; 750 m2, 100 kw ; mise en production prévue en juin 2010
    – Coulon (79) ; 4000 m2, 546 kw ; mise en production prévue en juin 2010
    – Coueron (44) ; 600 m2, 80 kw ; mise en production prévue en juin 2010

    Source:
    http://bit.ly/cMA0oM

  5. a écrit

    Solabios: Une année 2009 synonyme de croissance et rentabilité
    Au cours de l’année 2009, le groupe Solabios a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 7,5 M€ en croissance de 108 %.

    Le chiffre d’affaires de Solabios indiqué l’année précédente a été ramené à 12 mois compte tenu de l’existence de deux exercices clos en 2008 couvrant une période totale de 17 mois.
    L’activité a été particulièrement soutenue avec la réalisation de 6 centrales de production d’énergie photovoltaïque pour une superficie totale de 4 500 m2 et une puissance d’installation de 0,6 mégawatt.

    En termes de rentabilité, les résultats 2009 de Solabios, publiés début mai, sont en très forte croissance et conformes à l’évolution de l’activité.

  6. a écrit

    Solabios: Un Chiffre d’affaires consolide 2009 de 7,5 M€ en progression de 108%.
    Des résultats annuels 2009 attendus en très forte hausse
    De solides perspectives de croissance pour 2010

    Une année 2009 synonyme de croissance et de rentabilité.
    Au cours de l’année 2009, le groupe Solabios a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 7,5 M€ en croissance de 108%. Le chiffre d’affaires indiqué l’année précédente a été ramené à 12 mois compte tenu de l’existence de deux exercices clos en 2008 couvrant une période totale de 17 mois. L’activité a été particulièrement soutenue avec la réalisation de 6 centrales de production d’énergie photovoltaïque pour une superficie totale de 4 500 m² et une puissance d’installation de 0,6 mégawatts.
    En termes de rentabilité, les résultats 2009, qui seront publiés début mai, seront en très forte croissance et conformes à l’évolution de l’activité.

    Renforcement des capacités d’investissement.
    L’année 2009 a également permis au groupe Solabios de renforcer ses capacités d’investissement grâce à une collecte qui a atteint 16,7 M€ au total, en incluant les formules à revenu SEP et la holding Solabios Holding 2009. En tenant compte du levier de l’endettement, ces levées de fonds vont pouvoir se traduire par une capacité potentielle d’investissement totale de plus de 30 M€.

    Solides perspectives de croissance et de résultats pour 2010.
    La baisse des tarifs intervenue en début d’année 2010 s’est inscrite dans une tendance de long terme liée à l’amélioration constante des performances techniques des installations et de la baisse de leurs prix de revient. Cette évolution a été prise en compte dès l’origine dans la stratégie de croissance du groupe et n’est donc pas de nature à freiner son développement. Sur 2009 et en anticipation de ces potentielles baisses, Solabios a engrangé plus de 60 000 m² de projets en toiture à réaliser et l’équivalent en cours de négociation active pour les mois à venir.
    Pour 2010, le groupe s’est fixé comme objectif de réaliser au moins 15 M€ de chiffre d’affaires pour un résultat en croissance comparable.

    L’année 2010 verra ainsi la mise en chantier de 45 000 m² de centrales de production d’énergie photovoltaïque qui correspondent à une puissance d’installation de plus 6 mégawatts et représentent une production d’énergie supérieure à 7 millions de kilowatts annuels, l’équivalent aux besoins en électricité de 6 500 personnes (hors chauffage).
    Pour le premier trimestre 2010, de nombreux chantiers de production de centrales d’énergie photovoltaïque sont déjà en cours de mise en œuvre :
    – Serra di Fiumorbo (Corse); 600 m², 80 kw; mise en production prévue en mai 2010
    – Beaucaire (30); 500 m², 70 kw; mise en production prévue en juin 2010
    – Montfavet (84); 750 m², 100 kw; mise en production prévue en juin 2010
    – Coulon (79); 4000 m², 546 kw; mise en production prévue en juin 2010
    – Coueron (44); 600 m², 80 kw; mise en production prévue en juin 2010

  7. a écrit

    Erratum: le titre manque dans l’article précédent. Nous reproduisons l’ensemble du contenu ci-dessous.

    3 questions d’actualité à Frédéric Errera, Président Directeur Général de Solabios

    1-Pouvez-vous nous rappeler comment Solabios se positionne ?

    Ces dix dernières années ont été fortes en ce qui concerne l’évolution de l’économie liée à l’écologie.
    Celle-ci intègre aujourd’hui tout projet de développement lié à notre cadre de vie.
    Les progrès sont considérables, entre autres en matière de législation où la loi française se structure de plus en plus. Solabios est à même d’accompagner cette évolution; nous avons pu le vérifier dernièrement lors de la publication du décret sur la nouvelle grille tarifaire de rachat de l’énergie.
    Solabios se positionne clairement comme une société productrice d’électricité photovoltaïque. Nos centrales se situent sur des sites agricoles, commerciaux et industriels plus particulièrement dans le sud de la France.
    Je tiens à préciser que Solabios n’a jamais construit sur le sol ou sur des terres cultivables.
    Nos concurrents, eux, se positionnent souvent sur le marché du particulier, et notamment, les grands groupes comme EDF Energie Renouvelable qui, eux, décident quelques fois d’investir dans des centrales d’énergie photovoltaïque sur le sol.
    Aujourd’hui il existe un grand nombre de sociétés sérieuses qui proposent d’investir dans l’énergie photovoltaïque, mais ce qui distingue Solabios de la concurrence, c’est avant tout les montages financiers que nous entendons créer et développer et, plus particulièrement, les investissements à destination du grand public.
    L’activité financière de Solabios reste l’épine dorsale de notre projet d’entreprise et nous avons avant tout pour but de rester compétitifs sur un marché qui évolue très vite.

    2-Quels sont les prochains challenges et projets de Solabios ?

    Comme nous l’avons déjà dit, Solabios a le souci d’accompagner son développement et sa croissance tout en s’adaptant à un marché qui se structure et s’organise de plus en plus.
    Nous avons pu intégrer les nouvelles politiques tarifaires proposées par les pouvoirs publics. De nouvelles directives ministérielles sont en cours de préparation et Solabios souhaite préserver les engagements pris auprès de ses partenaires et clients.
    L’année 2010 est une année importante pour notre groupe où après le succès de notre première holding solaire sur l’IR agréée par l’AMF, nous procéderons au lancement d’un nouvel OPCI.
    Sans oublier non plus notre passage sur Alternext que nous envisageons pour cet automne, après une augmentation de capital (loi TEPA).

    3-Que représente le marché de l’énergie photovoltaïque en France ?

    La production d’énergie solaire est encore infime en France, l’administration française et les pouvoirs publics se sont entendus pour arriver à 3 % de la production totale à l’horizon 2020. Les perspectives de développement restent donc importantes. Tous les pays occidentaux ou encore la Chine sont en phase de recherche et développement et travaillent particulièrement sur le perfectionnement et l’amélioration de la rentabilité des centrales.
    En matière de coût de rachat et tarification, même si aujourd’hui les tarifs sont encore subventionnés, on peut imaginer que, dans quelques années, il ne coutera pas plus cher de produire de l’énergie solaire que de l’énergie nucléaire ou de l’énergie thermique.

  8. a écrit

    1-Pouvez-vous nous rappeler comment Solabios se positionne ?

    Ces dix dernières années ont été fortes en ce qui concerne l’évolution de l’économie liée à l’écologie.
    Celle-ci intègre aujourd’hui tout projet de développement lié à notre cadre de vie.
    Les progrès sont considérables, entre autres en matière de législation où la loi française se structure de plus en plus. Solabios est à même d’accompagner cette évolution; nous avons pu le vérifier dernièrement lors de la publication du décret sur la nouvelle grille tarifaire de rachat de l’énergie.
    Solabios se positionne clairement comme une société productrice d’électricité photovoltaïque. Nos centrales se situent sur des sites agricoles, commerciaux et industriels plus particulièrement dans le sud de la France.
    Je tiens à préciser que Solabios n’a jamais construit sur le sol ou sur des terres cultivables.
    Nos concurrents, eux, se positionnent souvent sur le marché du particulier, et notamment, les grands groupes comme EDF Energie Renouvelable qui, eux, décident quelques fois d’investir dans des centrales d’énergie photovoltaïque sur le sol.
    Aujourd’hui il existe un grand nombre de sociétés sérieuses qui proposent d’investir dans l’énergie photovoltaïque, mais ce qui distingue Solabios de la concurrence, c’est avant tout les montages financiers que nous entendons créer et développer et, plus particulièrement, les investissements à destination du grand public.
    L’activité financière de Solabios reste l’épine dorsale de notre projet d’entreprise et nous avons avant tout pour but de rester compétitifs sur un marché qui évolue très vite.

    2-Quels sont les prochains challenges et projets de Solabios ?

    Comme nous l’avons déjà dit, Solabios a le souci d’accompagner son développement et sa croissance tout en s’adaptant à un marché qui se structure et s’organise de plus en plus.
    Nous avons pu intégrer les nouvelles politiques tarifaires proposées par les pouvoirs publics. De nouvelles directives ministérielles sont en cours de préparation et Solabios souhaite préserver les engagements pris auprès de ses partenaires et clients.
    L’année 2010 est une année importante pour notre groupe où après le succès de notre première holding solaire sur l’IR agréée par l’AMF, nous procéderons au lancement d’un nouvel OPCI.
    Sans oublier non plus notre passage sur Alternext que nous envisageons pour cet automne, après une augmentation de capital (loi TEPA).

    3-Que représente le marché de l’énergie photovoltaïque en France ?

    La production d’énergie solaire est encore infime en France, l’administration française et les pouvoirs publics se sont entendus pour arriver à 3 % de la production totale à l’horizon 2020. Les perspectives de développement restent donc importantes. Tous les pays occidentaux ou encore la Chine sont en phase de recherche et développement et travaillent particulièrement sur le perfectionnement et l’amélioration de la rentabilité des centrales.
    En matière de coût de rachat et tarification, même si aujourd’hui les tarifs sont encore subventionnés, on peut imaginer que, dans quelques années, il ne coutera pas plus cher de produire de l’énergie solaire que de l’énergie nucléaire ou de l’énergie thermique.

  9. a écrit

    Pour information:

    Solabios, leader de l’investissement photovoltaïque en location de toiture

    Solabios est l’une des entreprises Française d’exploitation de centrales photovoltaïques. L’instauration des tarifs de rachat EDF permet à des entreprises comme Solabios de gagner de l’argent tout en augmentant le parc photovoltaïque Français.

    Les atouts de Solabios
    Solabios contrairement à nombreux de ces concurrents n’achétent pas les bâtiments nécessaire à l’implantation du photovoltaïque, mais les loue à leurs propriétaires. En échange d’un loyer mensuel et d’une prime, Solabios exploite pendant 20 ans des panneaux solaires et tire son résultat de la revente de l’électricité à EDF.

    La suite ici:

  10. a écrit

    UNE ANNÉE 2009 SYNONYME DE CROISSANCE ET DE RENTABILITÉ.

    Au cours de l’année 2009, le groupe Solabios (Paris:MLSOA) a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 7,5 ME en croissance de 108%. Le chiffre d’affaires indiqué l’année précédente a été ramené à 12 mois compte tenu de l’existence de deux exercices clos en 2008 couvrant une période totale de 17 mois. L’activité a été particulièrement soutenue avec la réalisation de 6 centrales de production d’énergie photovoltaïque pour une superficie totale de 4 500 m² et une puissance d’installation de 0,6 mégawatts.

    En termes de rentabilité, les résultats 2009, qui seront publiés début mai, seront en très forte croissance et conformes à l’évolution de l’activité.

  11. a écrit

    3 questions d’actualité à Damien Vigneron, Directeur Technique de SOLABIOS

    En quoi consiste votre action au sein de Solabios ?
    Mon rôle intervient à chaque étape du processus de fabrication et de réalisation des centrales d’énergie photovoltaïque, avec comme point de départ la validation des sites avec notre antenne Solabios basée dans le sud de la France. Mon métier s’étend de la sélection des partenaires, le choix des matériaux, et la supervision du suivi des chantiers jusqu’au raccordement EDF. Mais également, chose très importante, j’interviens aussi sur le suivi de la production.
    Je procède par étape, le choix du site est très important, qu’il s’agisse d’une rénovation de toiture, ou de la construction de bâtiments neufs. Ces sites ont besoin pour être validés d’être en conformité avec un cahier des charges strict et précis, qui obéit à des critères prédéfinis de manière à garantir les
    rendements proposés à nos investisseurs.
    Aujourd’hui les sites doivent correspondre à des surfaces supérieures à 500 m2 et répondre à une estimation de production supérieure à 1200 kWh par kWc installés. Cette production dépend de plusieurs paramètres dont les plus significatifs sont la situation géographique des sites d’implantation,
    l’orientation, et l’inclinaison des toits. Des facilités de raccordement, transformateurs, ou lignes à haute tension doivent se situer à proximité.
    Pour la rénovation de toiture, les charpentes doivent être en bon état, et l’obtention des permis de construire devra être aisée. La difficulté finale étant de choisir des projets dans lesquels tous ces
    paramètres sont validés.
    Une part importante de mon action consiste à veiller à ce que toutes nos installations soient en totale conformité et respect des normes édictées par l’Etat sur les conditions d’éligibilité aux différents tarifs de rachat par EDF.
    Je veille de même à ce que tous les projets soient parfaitement bien protégés en ce qui concerne les assurances diverses.

    Dans les derniers mois Solabios a signé des partenariats avec Sunnco, Cegelec et Johnson Controls, quelle en est la teneur ?
    Solabios a constitué un fort tissu relationnel dans son environnement professionnel et a mené tout au long de sa croissance une forte politique de partenariat. Aujourd’hui nous orientons nos choix vers des installations de centrales dont la maitrise d’oeuvre est totalement déléguée. Le but étant d’évoluer vers la construction de centrales d’énergie photovoltaïque clés en main. Mon rôle reste d’autant plus stratégique, qu’il faut de manière plus accrue assurer la supervision et le respect du suivi des chantiers ainsi que la validation des diverses échéances de livraison.

    Qu’en est-il aujourd’hui des nouvelles politiques de tarif de rachats proposés début 2010 ?
    Pour palier les baisses de tarif de rachat, Solabios poursuit deux axes :
    1-baisser les coûts d’installation et trouver des sites qui seront plus rentables
    en production d’énergie. Pour le premier trimestre 2010, Solabios met en oeuvre de nombreux chantiers
    de production de centrales d’énergie photovoltaïque:
    – Serra di Fiumorbo (Corse); 600 m2, 80 kw; mise en production prévue en
    mars 2010
    – Beaucaire (30); 500 m2, 70 kw; mise en production prévue en juin 2010
    – Montfavet (84); 750 m2, 100 kw; mise en production prévue en juin 2010
    – Coulon (79); 4000 m2, 546 kw; mise en production prévue en juin 2010
    – Coueron (44); 600 m2, 80 kw; mise en production prévue en juin 2010
    2-Solabios avait anticipé cette baisse tarifaire, et nous avons tout au long de l’année 2009 préparé ces nouvelles dispositions gouvernementales. Solabios a aujourd’hui une réserve de plus de 60 000 m2 de projets en toiture à réaliser et l’équivalent en cours de négociation active pour les mois à venir, ce qui
    nous permet de renforcer notre compétitivité sur le marché des centrales de production d’énergie photovoltaïque clés en mains et de maintenir nos engagements pris en matière de contrats commerciaux avec nos investisseurs.

  12. a écrit

    Solabios présentera très prochainement ses résultats pour l’année 2009, les objectifs fixés pour l’année auront été atteints, les challenges pour l’année 2010 sont déjà posés.

    Après la campagne publicitaire sur Canal + au mois de février, Solabios est restée présente sur les écrans de télévision de BFM TV durant le mois de mars.

    Afin d’optimiser ses performances, Solabios entend de même renforcer sa place sur tout le territoire français et accueille aujourd’hui Arènes Finance Est qui devient le nouveau partenaire privilégié de Solabios pour l’Alsace et l’Est de la France.
    Solabios poursuit le but d’obtenir un maillage parfait de tout l’hexagone afin d’apporter l’expertise Solabios au plus près des besoins dans chaque région.

  13. a écrit

    3 questions d’actualité à AVY PARTOUCHE, Directeur Commercial de SOLABIOS
    (source: Patrimoine Actualités – février 2010)

    – Pensez-vous que les tarifs de rachat nouvellement fixés par décret auront un impact sur votre activité ?
    Les nouveaux tarifs EDF ont certes induit des modifications pour les futures installations de centrales et par conséquent sur les productions d’électricité photovoltaïque en général.
    Par ailleurs, je dirais aussi que ces nouveaux tarifs viennent assainir le marché français compte tenu du développement de ce marché en 2009.

    – Qu’en est-il pour SOLABIOS ?
    Nos choix économiques et nos budgets prévisionnels en ce qui concerne les sites installés en 2009 et les sites que l’on prévoit d’installer en 2010 tiennent compte de ces nouveaux tarifs. Ils permettent à Solabios non seulement de préserver, mais aussi de consolider les comptes d’exploitations des différents sites de production. En clair, pour nos formules à revenu (SEP), pour lesquelles nous garantissons un rendement annuel net de 8 % revalorisé chaque année de 1,5 %, ce rendement est maintenu.
    Pour l’avenir, la mutualisation des productions, ainsi que la baisse des matériaux et des installations, permettent de conserver nos marges sur les futurs sites.

    – Où en êtes vous de la présence commerciale de SOLABIOS sur le territoire français?
    En 2009, le réseau de partenaires privilégiés représentait déjà 48 % de la collecte générale, c’est la preuve de la bonne orientation de notre stratégie commerciale, en 2010 nous voulons parfaire et optimiser notre présence afin de devenir plus performant.
    Pour se faire, nous voulons, tout au long de 2010 accentuer nos relations avec nos partenaires privilégiés en leur apportant les outils de communication indispensables dont ils avaient besoin pour leur développement au sein de notre société en renforçant notre assistance, conseil et programmes de
    formation.

  14. a écrit

    Bilan 2009 et perspectives 2010 – Mise à jour

    L’année 2009 qui vient de s’achever a été particulièrement intense pour
    Solabios.
    Sur un objectif global de 7 millions d’euros, Solabios a réalisé un montant
    de 16,7 millions d’euros de collecte en incluant les formules à revenu SEP et
    la holding Solabios Holding 2009.
    Au cours de l’année écoulée 10 % du capital de Solabios a été introduit sur
    le marché libre, à ce jour son action fait preuve d’un bon comportement.
    La stratégie de développement commercial de la société a consisté en la
    mise en place d’un réseau national de partenaires privilégiés qui commence
    aujourd’hui à porter ses fruits. 2010, verra la poursuite de cette stratégie,
    avec une présence renforcée sur tout le territoire.
    Pour parfaire cette présence et collaboration avec ses partenaires, des formations
    sont proposées tout au long de l’année (en annexe, vous trouverez
    les dates du mois de février), des nouveaux outils de marketing et communication
    sont mis à leur disposition comme Patrimoine Actualités, notre rendez-
    vous mensuel, ou encore l’édition personnalisée de l’Aide Mémoire du
    Patrimoine que vous recevrez bientôt, des sites Internet dédiés, ou des
    actions ciblés auprès des médias…
    L’objectif en matière de chiffre d’affaires à réaliser pour 2010 est de 25 millions
    d’euros.
    L’année 2010 verra la mise en chantier de 45 000 m2 de centrales de production
    d’énergie photovoltaïque qui correspondent à une puissance d’installation
    de plus 6 mégawatts et représentent une production d’énergie supérieure
    à 7 millions de kilowatts annuels, l’équivalent aux besoins en électricité
    de 6 500 personnes (hors chauffage).
    Tout au long de 2010, SOLABIOS entend proposer à ses clients et investisseurs
    le meilleur niveau de qualité et d’innovation dans un secteur d’activité
    qui devient de plus en plus compétitif et se structure chaque fois plus.

    Source: lettre d’information “Patrimoine Actualités”

  15. a écrit

    Quelques précisions sur l’activité de Solabios ainsi que sur l’actualité de la société:
    -Tout d’abord, Solabios n’installe jamais de centrales d’énergie photovoltaïques sur des terres cultivables. Nous utilisons uniquement du bâti ou en intégration sur des toitures.

    -Sur la politique des tarifs, Solabios c’est largement exprimé, cela n’a pas d’impact pour nous, car nous avions préparé et anticipé cette baisse du tarif de rachat de l’énergie produite par EDF
    Aujourd’hui, pour palier les baisses de tarif de rachat, Solabios poursuit deux axes : baisser les coûts d’installation et trouver des sites qui seront plus rentables en production d’énergie.

    -Pour le premier trimestre 2010, Solabios met en œuvre de nombreux chantiers de production de centrales d’énergie photovoltaïque:
    – Serra di Fiumorbo (Corse); 600m2, 80 kw; mise en production prévu en mars 2010
    – Beaucaire (30); 500m2, 70 kw; mise en production prévu en juin 2010
    – Montfavet (84); 750 m2, 100 kw; mise en production prévu en juin 2010
    – Coulon (79); 4000m2, 546 kw; mise en production prévu en juin 2010
    – Coueron (44); 600m2, 80 kw; mise en production prévu en juin 2010

    Solabios avait anticipé la baisse tarifaire, et avait tout au long de l’année 2009 préparé ces nouvelles dispositions gouvernementales.
    Solabios a aujourd’hui une réserve de plus de 60 000m2 de projets en toiture à réaliser et l’équivalent en cours de négociation active pour les mois à venir; ce qui lui permet de renforcer sa compétitivité sur le marché des centrales de production d’énergie photovoltaïque clés en mains et de maintenir ses engagements pris en matière de contrats commerciaux avec ses investisseurs.

  16. a écrit

    Quelques mois après l’introduction en Bourse de CPC-Solabios, sa holding, Solabios Holding 2009, a levé trois millions d’euros au terme de l’offre publique s’étant déroulée en novembre-décembre. Profitant de la loi Dutreil, qui permet une réduction d’impôt sur le revenu de 25% du montant des sommes investies dans le capital de petites et moyennes entreprises, la firme s’est lancée dans cette activité de holding qui lui permettra de financer un programme de construction de centrales photovoltaïques dans le Sud, par le biais d’installations sur les toitures, louées à des particuliers.

    Cette levée de fonds illustre l’intérêt toujours fort pour les cleantechs, et ce en dépit de la récente crise économique. La filière photovoltaïque a néanmoins été l’objet de nombreuses questions ces dernières semaines, les tarifs de rachat de l’électricité par EDF, fixés par le gouvernement, ayant été abaissés. L’objectif était notamment d’enrayer la spéculation autour de cette manne financière… L’afflux de demandes a été contenu en dernière minute. En Allemagne, les tarifs de rachat ont pour leur part davantage reculé que prévu, provoquant le mécontentement des entreprises du secteur.

    La suite ici: http://bit.ly/brDAuv

  17. a écrit

    Quelques informations supplémentaires concernant Solabios: Bilan 2009 et perspectives 2010

    L’année 2009 a été particulièrement intense pour Solabios.
    Les objectifs de collecte fixés pour l’année 2009 ont largement été dépassés.

    La stratégie de développement commercial de la société a consisté entre autres en la mise en place d’un réseau national de partenaires privilégiés qui commence aujourd’hui à porter ses fruits. 2010, verra la poursuite de cette stratégie, avec une présence renforcée sur tout le territoire.

    Solabios annonce pour 2010 la mise en chantier de 45 000 m2 de centrales de production d’énergie photovoltaïque dans les régions du sud de la France.
    Ces nouveaux sites se répartissent en deux catégories et types d’installation de toitures solaires : 30 000 m2 concernent des constructions purement dédiés à un usage agricole et industriel, 15 000 m2 concernent la construction de surfaces de toitures qui nécessiteront une rénovation préalable.

  18. BLANC M a écrit

    Actuellement EDF EN ne s’interesse qu’a des progets sur des surfaces sup à 3 Hectares pôur des centrales au
    sol.
    Quelle est la position de SOLABIOSsur ce type d’équipement?,,,
    Sont ils disposés à étudier un projet pour une surface au sol d’environ 14500m2
    Exposition plein sud Pente env 10% Situation SUD EST
    Quid étude financiere avec prochain rachat EDF à38 ct Euro Kwh????????????

    Merci pour suivi question posée. MBL

  19. solario a écrit

    C´est un prix de 10.714 E par kwc. Le viticulteur touche autour de 30.000 E. Mais peut-ètre M Errera peut expliquer
    dans quelle poche atterisse la difference du prix par kwc de 4-4500 E/kwc qu´on paye en dehors de la France
    et le 10.714 qui facture sa société pour ce kilowatt ? Ca fait plus que 6000 E de difference. Cout de main d´oeuvre ? Transport ? Des problèmes techniques qui existent qu´en France ? C´est beau la France….

  20. hugues a écrit

    Parce que les grands acteurs des utilities achètent ces panneaux à ce prix là, pas le consommateur final
    Parce que mettre du Cadmium Tellurium de First Solar sur mon toit je ne ferais pas, pas plus que je ne mettrai de l’amiante, même si c’est un excellent isolant, et pas cher.
    Il y a d’autres technologies de couches minces disponibles d’ors et déjà, comme les couches minces de silicium, et pour pas beaucoup plus cher mais sans risque environnement, et avec des perspectives DURABLES de développement de la filière (sans rareté de matériau (Telllure : 600 T / an disponibles dans le monde) ni dangerosité : le Cadmium est classé ROHS par l’Europe).

  21. Timoune a écrit

    Quelqu’un a l’idée du coût de ces panneaux solaires comparé aux First Solar à 1$ le kWh ?
    Et pourquoi ne parle-t-on pas plus de ce chiffre très intéressant lorsqu’on parle de solaire ? C’est quand même le plus important non ?

Rétroliens

  1. [...] Conilhac, créé en 2005, au chiffre d’affaires de 500.000 euros en 2008 et basé à Corbières, est l’un de ces installateurs qui loue des toitures notamment aux agriculteurs, et supervise l’installation de A à Z, tout à fait sur le modèle par exemple de CPC-Solabios, que nous avons récemment décortiqué à l’occasion de son entrée en Bourse. [...]